Stop la misandrie humoristique

J’aimerais demander un truc : qu’on pose un moratoire sur le mot “misandre”.

Et pour expliquer ça, j’aimerais passer un message aux camarades qui aiment les hommes :

Vous n’avez pas à vous en justifier, vous n’avez pas à en rougir. Nous faisons toutes des compromissions avec les hommes, nous avons littéralement été éduquées à ça. Ma solidarité envers toutes les femmes va aussi – d’autant plus – aux femmes en couple avec un homme qui doivent subir ça au jour le jour.

Alors, par pitié, cessez de vous revendiquer “misandre” comme un blague malheureuse pour vous excuser d’être en couple avec un homme. D’abord parce que, je le redis, vous n’avez pas à vous en excuser. Ensuite, parce que “ne pas aimer les hommes” (être misandre) est l’accusation qui fait de nous, lesbiennes, des cibles privilégiées pour toutes les répressions “correctives”, y compris sexuelles que nous infligent ces mêmes hommes.

Merci donc de réfléchir au sens de ce que vous transmettez quand vous rigolez en disant “je suis trop misandre j’oblige mon homme à faire la vaisselle” ou autre plaisanterie du même genre. Les lesbiennes, nous existons aussi, et notre féminisme n’est pas une blague.

Advertisements